La science inusitée

29 novembre 2016

Un chanteur d'opéra en action dans une IRM.

Grâce à une IRM, on peut étudier les différences morphologiques dans le système vocal des chanteurs d'opéra quand ils chantent à différentes intensités et fréquences. Hauteur de la langue, ouverture des lèvres, position de la mâchoire, les chercheurs ont noté les mouvements musculo-squelettiques qui permet à chaque chanteur de moduler sa voix.

Émission complète

Dans cette émission