C'est d'actualité

Le polygraphe mesure des changements physiologiques chez une personne qui ment. La variabilité des résultats obtenus reste un problème. L'IRM permet de regarder directement dans le cerveau du suspect et pourrait mieux détecter le mensonge. .

Émission complète

Dans cette émission